Catégories
Articles Maîtrise mentale

Comment gérer sa frustration sexuelle ?

Pas facile d’atteindre le succès avec les femmes lorsque la frustration sexuelle ou le manque de sexe empêche un homme de sortir séduire les femmes qui lui plaisent. Ce sont les conséquences de cette frustration qui peuvent parfois le mener à l’échec et le faire entrer dans son cercle vicieux.

Ressentez-vous souvent de la frustration sexuelle ? Avez-vous envie de séduire les femmes qui vous plaisent mais cette frustration est devenue un vrai frein dans votre vie ?

Voici un article exclusif qui vous donnera les clefs pour accepter la frustration sexuelle, relativiser cette dernière et s’en servir comme levier pour s’épanouir dans sa vie amoureuse !

Qu’est-ce que la frustration sexuelle ?

Tout d’abord, j’aimerai définir pour vous ce qu’est la frustration.

La frustration correspond à l’état d’une personne qui n’obtient pas ce qu’elle désire, c’est-à-dire quelque chose susceptible de satisfaire son désir ou sa pulsion. 

Une des frustrations les plus connues des hommes célibataires est la frustration sexuelle qui correspond à un idéal impossible.

Dans la majorité des cas, les hommes célibataires imaginent des images sexuelles ou des fantasmes qu’ils ont du mal à réaliser, et qui deviennent parfois irréalistes.

Cela peut parfois les mettre dans une situation de désespoir voire de dépression car le fantasme convoité dépend d’une autre personne ou encore est désiré mais ne peut être obtenu à cause de circonstances défavorables.

L’idéalisation de la sexualité est imposée par les médias

De nos jours l’idéalisation de la sexualité est imposée par les médias, la publicité et surtout par internet qui donne accès à une quantité colossale d’informations gratuitement.

Les hommes sont ainsi exposés à leurs pulsions en regardant des images érotiques ou pornographiques que procure internet en grande quantité. Ils sentiront monter en eux une frustration lorsqu’ils ne pourront pas réaliser un de leurs fantasmes sexuels.

Dans notre société moderne, beaucoup d’hommes ne cessent de donner le pouvoir aux femmes ce qui peut parfois mettre certains d’entre eux en position d’infériorité dans la vie réelle !

Surtout prenez-en conscience que les images pornographiques ou érotiques vont avoir une très mauvaise influence sur vous. Celles-ci vont vous amener à la masturbation régulière surtout si passé beaucoup de temps à en voir ce qui peut vous conduire à en être obsédé.

Apaisez votre frustration sexuelle au travers d’activités

Vous devez donc trouver un moyen pour diminuer l’intensité de cette frustration sexuelle. Vous ne devez absolument pas penser qu’il faut l’éliminer.

Pour apaiser votre frustration sexuelle, plusieurs activités peuvent compenser cela comme par exemple le travail, les sorties entre amis, les voyages, la danse, les arts martiaux ou le sport etc.

Ce qui est important c’est d’occuper votre esprit à autre chose et de sortir du cercle vicieux de cette frustration !

Un autre moyen d’apaisement de la frustration sexuelle : la masturbation

L’autre moyen d’apaisement de la frustration sexuelle est la masturbation. Selon une étude réalisée par le Cégep, il a été constaté que 94% des hommes se masturbent avant 20 ans !

Grâce à la stimulation des parties génitales, la masturbation provoque un bien-être et une grande détente.

De nombreux sexologues recommandent la masturbation car selon eux elle permet à l’homme de découvrir son corps pour être plus attentif au désir de sa partenaire et lui procurer d’avantage du plaisir.

Il s’agit certes d’un bon moyen pour évacuer le stress, mais elle peut sérieusement vous freiner si vous en abusez très régulièrement et qu’elle vous empêche de parvenir à vos buts.

Par exemple, la masturbation quotidienne peut vous empêcher de sortir séduire dans la vraie vie les femmes qui vous plaisent. Elle peut aussi vous empêcher de sortir du cercle vicieux de la frustration sexuelle.

Processus pour améliorer votre rapport à la frustration sexuelle

  • Prenez conscience de votre frustration sexuelle

La première étape pour prendre en compte et gérer au mieux votre frustration sexuelle est d’en prendre conscience.

En général, la manifestation de la frustration sexuelle est de l’ordre émotionnelle et elle peut survenir à n’importe qu’elle moment.

Si vous ressentez une sensation de manque de l’ordre sexuel, et que vous le vivez très mal, c’est à ce moment-là qu’il faudrait dire : “Stop je veux améliorer mon rapport à ma frustration sexuelle” !

  • Acceptez votre frustration sexuelle

La deuxième étape est celle de l’acceptation de sa frustration sexuelle. Vous ne pourrez jamais vous en débarrasser car elle sera toujours présente, et tous les êtres humains sur terre l’ont vécu à un moment ou un autre de leur vie.

Ce qui fait la différence c’est la manière dont vous allez la gérer.

Vous pouvez améliorer votre perception de cette frustration sexuelle. Vous pouvez la diminuer, et vous en servir comme moteur pour évoluer dans vos compétences en séduction, ou pour le développement de votre personnalité avec les femmes.

  • Identifiez le comportement gênant engendrée par la frustration sexuelle

Un autre problème qui peut se manifester, c’est le comportement gênant qui peut provenir de la frustration sexuelle. L’un des grands problèmes majeurs de celle-ci c’est sa manifestation comportementale qui peut être très gênante et rendre inefficace.

Par exemple, les comportements gênants peuvent être : la masturbation régulière, l’obsession sur une seule femme, l’enfermement etc…

  • Recherchez l’intention positive derrière ce comportement gênant

La clé pour améliorer votre conduite vis-à-vis de cette frustration sexuelle est d’en chercher l’intention positive quand bien même celle-ci ne vous satisfait pas.

Ensuite, une fois que l’intention positive a été identifiée, il faut chercher à remplacer ce comportement gênant par un autre qui va être plus positif et bon pour votre satisfaction personnelle.

Par exemple, l’intention positive derrière la masturbation régulière est de soulager son attirance désespérée vis-à-vis du sexe et son besoin.

Une fois que l’intention positive du comportement gênant a été trouvée, il faut ensuite lui substituer un nouveau comportement ayant la même intention positive.

Par exemple, vous pouvez remplacer la masturbation régulière par des séances de relaxation, d’auto-hypnose ou de yoga pour justement vous aider à vous en détacher régulièrement.

  • Utilisez un ancrage visuel grâce à la PNL

Maintenant que vous savez quel comportement vous souhaitez adopter, il va vous falloir utiliser un ancrage (outil de la PNL) pour pouvoir retrouver les émotions positives du nouveau comportement installé.

Mettez-vous dans un endroit confortable, fermez les yeux et imaginez ce que vous ressentez lorsque vous réalisez ce nouveau comportement. Que visualisez-vous ? Que ressentez-vous ? Ressentez les émotions et le désir d’atteindre votre but avec le nouveau comportement. Maintenant, trouvez une image ou un symbole et associez-le au ressenti que vous avez lorsque vous vous visualisez avec ce nouveau comportement.

Si vous êtes célibataires depuis longtemps et que vous souffrez vraiment de cette frustration sexuelle, alors je vous recommande de la travailler sérieusement surtout par des exercices de relaxations quotidiennes auquels s’y ajoute des activités régulières (danse, sport, musique, cinéma etc…) qui vous permettront d’occuper votre esprit à autre chose. Vous allez grâce à ces pratiques commencer à prendre du recul et relativiser votre frustration sexuelle. Je vous ai aussi présenté un processus par étapes qui pourrait également vous aider à mieux la gérer.

Laissez-moi vos commentaires suite à la lecture de cet article, et donnez-moi vos feedbacks si vous avez appliqué les conseils donnés ci-dessus !

Simo

Par Simo

Simo White est coach de vie et expert en séduction pour les hommes. Il aide depuis plusieurs années les hommes célibataires à devenir la meilleure version d'eux même pour trouver la bonne petite amie et la garder.

8 réponses sur « Comment gérer sa frustration sexuelle ? »

C’est facile de le dire mais le plus dur est de le faire, et je pense qu’ayant fait l’expérience, au début, on peut y arriver mais ensuite au bout de 2 semaines, on abondonne parce que parfois c’est pénible et c’est trop dur d’y tenir.

Merci Yohan pour ton commentaire. Je suis d’accord avec ce que tu dis, parfois il est relativement difficile d’appliquer un processus, et de le maintenir sur la durée.
Après c’est de ta responsabilité de gérer ta frustration sur du long terme.
Si vraiment cela ne marche pas pour toi, je te conseillerai d’aller consulter un thérapeute ou un sexologue qui t’aidera à mieux comprendre les raisons de ton problème et de le résoudre progressivement.

Pourquoi ne parlez vous de frustration sexuelle que chez l’homme célibataire ? Il peut tout aussi être présent chez l’homme en couple et est parfois bcp plus dévastateur.

Bonjour Antoine,
L’article concerne la frustration sexuelle chez uniquement l’homme célibataire. Concernant un homme en couple, les conseils seront sûrement différents.
Il faudrait me donner plus d’informations pour identifier les raisons de cette frustration et trouver la solution adaptée : problèmes psychologiques ? de couple ? sexuels ? manque d’affection ? etc…

Personellement cela fait 10 ans que je n’ai pas eu de relations sexuelles, alors c’est dire…j’ai tout essayé, mais rien ne marche. Même les poupées gonflables…relativiser c’est bien, mais c’est trop théorique. Les femmes sont indifférentes, alors comment faire ?

Bonsoir Simo. Je suis tombé par hasard sur séduction naturelle. J’ai pour ma part jamais eu une libido . J’ai toujours vécu seul . En faisant comme je pouvais pour satisfaire mes pulsions. Pour cela je vais régulièrement sur les sites porno ou bien j’ai recours aussi à une professionnelle. J’en souffre terriblement et mon comportement sans récent.j’ai tout essayé mon problème vient de l’adolescence peut-être …

Bonjour,

J’ai vécu la situation en tant que célibataire, je la vie en partie aujourd’hui dans ma vie de couple.
S’il est, en effet, difficile de mettre en pratique la méthode que vous annoncez, je suis entièrement d’accord sur le fait indispensable qu’il faut mettre le doigt dessus.
Dans mon cas, j’ai un enfant de 2 ans et demi avec ma conjointe, une vie professionnelle très épanouissante, un cercle d’amis fourni et plaisant, pas mal de sport…
En revanche, ma vie sexuelle est désastreuse, je ne comprends pas pourquoi ma conjointe rechigne à faire l’amour. Au risque de passer pour un ingrat, nous n’avons de rapport qu’environ 1 fois pas mois. C’est moi qui stimule, il n’y a pas de préliminaires de sa part, une fois l’acte en cours elle semble y prendre du plaisir mais cela est très court pour deux raisons à mon avis :
– la faible fréquence des rapports
– le recours à la masturbation de ma part MAIS stimulée par les vidéos pornos.

Après quelques années de pratique de la masturbation, je dois avouer qu’aujourd’hui, je me rends compte que les vidéos pornos desservent l’acte. C’est “du faux”, c’est rapide, on recherche les moments qui nous stimulent le plus…
Je me rends aussi compte que j’ai commencé à évacuer cette pression (puisqu’il s’agit bien de cela) en soirée : les soirées alcoolisées où je fini vraiment très saoul et où j’ai la prétention en plus de vouloir coucher avec ma conjointe. Un type saoul qui la chauffe, ça ne doit pas vraiment être agréable.

Je décide donc de me reprendre en main :
– diminuer ma conso d’alcool en soirée
– me concentrer quelques minutes dans la journée sur ma respiration
– arrêter le porno, n’avoir recours à la masturbation que quand la pression devient trop forte.

À noter que j’ai 33 ans, que je me sens en pleine force de l’âge et frustré de ce point de vue. J’ai eu une relation de 3 mois à très forte intensité sexuelle avant ma conjointe et que j’ai parfois du ressentiment envers ma conjointe qui ne sait pas pourquoi elle n’a que si peu envie de faire l’amour. Je lui ai proposé que l’on soit consulte un sexologue, j’ai voulu à plusieurs reprise en discuter mais il a fallu vraiment que j’en vienne aux menaces de rupture pour que nous discutions.
Je me sens dans une démarche positive aujourd’hui mais je pense que je ne peux être seul à faire la démarche, si ma conjointe se sent bien dans ce mode de vie, je crains que je ne puisse supporter longtemps cette vie sans sexe épanouissant.
Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *