Catégories
Articles Séduction

Comment aborder une fille dans la rue ?

Est-il possible d’aborder une inconnue dans la rue ? Pour certains, aborder une inconnue dans la rue ou autre endroit public est très difficile voire impossible. À cette question je vous réponds que c’est possible. Oui il est possible d’aborder une inconnue dans la rue, de la séduire et d’obtenir de la revoir à un prochain rendez-vous. En poussant plus loin, de conclure avec elle et même de créer une nouvelle relation avec cette fille. 

Aujourd’hui je vous dévoile ma méthode éprouvée, grâce à mes neuf années d’expériences en séduction de rue, pour aborder de jolies inconnues. Pour une meilleure compréhension je l’ai décomposé en quatre étapes simples.

Dans cet article je vous montrerai tout d’abord l’importance de votre “état d’esprit” dans votre démarche de séduction, puis je vous expliciterai ma structure d’approche de rue pour aborder les jolies filles que vous allez croiser et ce dont il faut tenir compte pour être opportun et s’y adapter.

Avec l’expérience de vos essais d’approche, vous serez de plus en plus à même d’améliorer votre première abord, de séduire, de conclure et de créer une relation durable si vous le souhaitez.

Découvrez la méthode qui permet d’établir un lien émotionnel fort en un temps très court. Alors concrètement, comment aborder une fille dans la rue ? 

L’état d’esprit optimum pour séduire dans la rue

Avant d’entreprendre de séduire, il faut vous mettre dans un état d’esprit optimum, un état d’esprit où vous serez performant avec les filles que vous rencontrerez.

L’énergie, ou la “vibe”, que vous dégagerez est d’une importance primordiale au commencement d’une première interaction avec la nouvelle inconnue. Assurez-vous d’être souvent gai, souriant et bien en vous pour cultiver cet état d’esprit optimum.

J’ai pu remarquer, au cours de mes nombreuses séances de coach, que la plupart de mes élèves avaient en commun un même blocage. Ce blocage n’était pas le fait de leur communication, de leur attitude ou de leur style vestimentaire, mais quelque chose de beaucoup plus subtil que cela. En fait il s’agissait de cette énergie ou “vibe” qu’ils dégageaient lorsqu’ils interagissaient avec une jolie femme.

Je remarquais toutes les fois qu’ils étaient tendus, anxieux, et assez stressés à l’idée d’aborder une inconnue dans la rue. Et donc la fille finissait toujours par ressentir cette peur que mes élèves projetaient. Et cela n’est la conséquence que de l’état d’esprit dans lequel ils se sont mis.

Il faut comprendre qu’une femme a une capacité incroyable à percevoir l’état d’esprit d’un homme lorsqu’elle interagit avec lui. Elle ressent facilement le plaisir qu’un homme éprouve ou non à lui parler, à converser avec elle, s’il s’interesse à elle ou s’il s’est mis la pression du résultat : avoir son numéro de téléphone.

Il n’est pas inutile d’insister : votre état d’esprit est d’une importance capitale pour la réussite de votre démarche en séduction. Soyez-y attentif, veillez à être de bonne humeur et jovial, détendu, relâché, sans stress… pour vous mettre dans cet état d’esprit optimal et être prêt à parler aux inconnues.

Travaillez donc votre état d’esprit !

Voyons maintenant les 4 étapes de la méthode qui vous amènerons à être plus à l’aise pour aborder une inconnue dans la rue.

Les 4 étapes pour aborder une inconnue dans la rue

Rappelez-vous que votre intention n’est pas de remplir votre agenda de numéros de téléphone, car cela les femmes le ressentiront et vous irez droit à l’échec.

Vous devez vous concentrer sur la création d’un lien émotionnel fort, dans cette connexion qui fait qu’une femme est fortement attirée par un homme et réciproquement.

La méthode se décompose ainsi :

  • Première approche
  • Transition
  • Conversation générale
  • Investissement de la femme

Nous allons examiner chaque étape, voir son but et comprendre comment l’appliquer concrètement en situation réelle.

  • Première approche : attirez l’attention de la femme qui vous plaît !

Le but de la première approche est d’attirer et de retenir l’attention de la femme que vous abordez le plus longtemps possible.

Il est ici à propos de vous présenter les 3 types d’approches possibles pour entamer une conversation avec une inconnue : l’approche directe, l’approche indirecte et enfin l’approche situationnelle.

Ensuite, nous verrons comment adapter votre première approche selon : la réaction de la fille et le contexte de la rencontre.

Notez que dans tous les cas, il est recommandé de vouvoyer l’inconnue. Les femmes y sont sensibles !

A) L’approche directe 

Vous pouvez aborder une inconnue avec une approche directe, en lui dévoilant de prime abord votre intention qu’elle vous plaît physiquement. 

Illustration : “Bonjour,  j’allais rejoindre une amie, et puis je vous ai croisé. Il y a quelque chose qui me plaît chez vous”.

B) L’approche indirecte

Vous pouvez aborder une inconnue avec une approche indirecte, laquelle est beaucoup moins engageante que l’approche directe, en ce sens que vous ne lui indiquez pas qu’elle vous plaît par la fâçon innocente de lui demander un renseignement.

Toutefois, par cette approche-là, vous devez pouvoir trouver rapidement une transition (qu’on verra à l’étape 2 de la méthode) de votre phrase d’approche à d’autres petits sujets pour engager une conversation intéressante avec cette inconnue afin de la séduire progressivement.

Illustration : “Excusez-moi ! J’ai besoin d’un renseignement. Est-ce que vous pouvez m’aider à trouver dans le quartier un endroit où on fait des jus de fruits pressés ?”.

C) L’approche situationnelle

Vous pouvez aborder une inconnue avec une approche situationnelle (dite “neutre”) qui est une approche amicale.

Vous lui faites une remarque judicieuse (et flatteuse) sur sa tenue vestimentaire, vous lui demandez si elle est artiste vue l’énergie artistique qu’elle dégage en marchant, etc. Personnellement, c’est celle que je préfère le plus car elle est naturelle et relativement innocente.

Illustration : “Excusez-moi ! J’aurai voulu savoir, vous ne seriez pas une artiste, genre peintre ? Je vous le dis car vous avez une tenue d’artiste avec des couleurs etc.”. 

Nous voyons ici que la première approche est relativement importante. Nous allons voir maintenant qu’elle doit être bien adaptée au contexte ainsi qu’à la réaction qu’a la femme au moment où vous l’abordez. Pour la réussite de l’entame de la conversation qui doit suivre, vous devez bien prendre en compte ces deux paramètres : réaction et contexte.

1) La réaction de la fille 

Adaptez votre première approche en fonction de la fâçon dont elle réagit.

En observant l’expression faciale ainsi que le langage corporel de la femme, vous verrez si elle est réceptive au moment de votre approche. Si au moment où vous l’abordez, par exemple, elle a une expression faciale très sérieuse ou méfiante (énergie pas très amicale), changez votre approche en approche indirecte qui sera plus adaptée et moins agressive pour elle.

L’objectif, vous l’avez bien compris, étant de vous synchroniser à la femme : l’aborder de façon innocente, changer son humeur progressivement (grâce à des transitions) pour la séduire.

2) Le contexte de la rencontre

Adaptez votre première approche en fonction du contexte de la rencontre.

De la même manière que vous avez adapté votre première approche en fonction de la réaction de la fille, vous devez également adapter celle-ci en fonction du contexte dans lequel elle se fait.

Vous ne pouvez pas, par exemple, entreprendre une approche directe (qui donc lui dévoile votre intention) avec une femme assise dans le métro, ou qui fait ses courses au supermarché, car dans un lieu publique elle sera entourée par des gens et cela risque de la gêner.

En de telles situations, il est plus adapté d’aborder par une approche indirecte en lui demandant quelque chose, un renseignement, un conseil etc.

Après avoir abordé et prononcé quelques phrases (ou questions) il vous faut rebondir rapidement en trouvant vite un sujet de conversation, c’est la transition.

  • Transition : rebondissez vite sur d’autres sujets de conversation

Le but des transitions est de passer des premières phrases échangées à une (ou plusieurs courtes) conversation(s) afin de capter l’intérêt de la femme et par conséquent de lui donner envie de poursuivre cette conversation avec vous.

La plus grosse erreur que beaucoup d’hommes commettent est d’entamer une première conversation sur un sujet, de poursuivre sur ce même sujet ce qui finit par ennuyer l’interlocutrice et par là même à ruiner l’interaction engendrée par le premier pas accompli, et enfin à le rendre caduque tout de suite.

Plutôt que de poursuivre une discussion certes instructive mais inintéressante, il vaut mieux ne pas hésiter à passer du coq à l’âne, surtout à l’avantage de la femme.

Si vous trouvez à faire un compliment sur sa tenue vestimentaire, faites-le. Sinon, trouvez un commentaire sur son énergie. Faites-lui remarquer, par exemple, qu’elle a une énergie artistique et demandez-lui quelle artiste elle est : peintre, musicienne, danseuse (en soulignant sa grâce).

Soyez également attentif à toutes les “informations” qu’elle vous donne car vous pourrez rebondir dessus très facilement. Si elle vous dit, par exemple, qu’elle part en vacances en Espagne cet été pour rendre visite à sa cousine, vous avez là trois éléments d’information sur lesquels vous pourriez rebondir : “Espagne”, “vacances” et “cousine”.

Maintenant que vous avez réussi à entamer correctement une conversation et que vous avez également réussi vos transitions, il convient de poursuivre de fâçon intéressante avec cette femme.

  • Conversation générale : parlez de sujets qui l’intéressent

À ce stade, vous devez la laisser parler à 90% du temps sur un (ou des) sujet(s) qui la passionnent vraiment. Laissez-là s’exprimer librement, et surtout d’exprimer ses émotions sur des choses qu’elle aime réellement dans la vie.

Mais attention, n’oubliez surtout pas de la taquiner de temps en temps en ajoutant une petite touche humoristique dans vos conversations afin de générer l’attraction.

N’entrez jamais dans une conversation sérieuse car vous risquez de tomber dans la case “ami” ou “mec intéressant” mais sans plus. Ensuite difficile d’en sortir. Donc un peu d’humour et taquineries !

Ça y est, vous avez franchis les premières étapes : rencontre, abord, approche réussie vous l’avez charmé, la conversation qui dure c’est donc que vous lui plaisez. Attention, ne baissez pas votre garde, il convient maintenant de vous faire désirer en amenant la femme à s’investir pour vous, en vue d’une relation durable.

  • Investissement de la femme : challengez-la pour qu’elle s’investisse pour vous

Pour qu’une femme inconnue s’investisse pour vous, vous devez bien connaître les qualités que vous recherchez chez votre femme idéale. Vous devez connaître exactement le physique, le style, l’énergie et la personnalité de votre futur dulcinée.

Lorsque vous communiquez avec une inconnue, laissez-là ressentir que vous êtes très sélectif et qu’elle doit travailler pour vous gagner, donc s’investir pour vous afin d’avoir la chance de vous revoir pour un premier rendez-vous. 

Soyez donc fidèle à vos standards même si cette femme inconnue vous plaît physiquement. La femme ressentira cela, et vous la challengerez en lui montrant que vous ne dîtes pas oui à n’importe qu’elle femme. Cela sera très attirant pour elle.

Connaissez-vous le principe psychologique qui dit qu’un être humain donnera toujours beaucoup de valeurs aux choses qu’il ne peut pas facilement obtenir ?

Le même principe peut s’appliquer en séduction. Une femme sera très attirée par un homme (et donc lui donnera beaucoup de valeurs), si elle a eu l’impression qu’elle s’est beaucoup investie pour sortir avec lui. Ne soyez donc pas une proie facile pour elle 😉 !

Comment la challenger ?

Ne soyez pas très strict dans vos challenges, allez-y doucement. Commencez de manière douce et légère et de fâçon humoristique, comme par exemple : “est ce que tu sais cuisiner ?” ou “as-tu un talent caché ?”. Vous verrez que ces premières questions auront un impact important sur son investissement pour vous. Elle voudra se prouver qu’elle est à la hauteur de ce que vous désirez chez une femme.

SYNTHÈSE :

Aborder une inconnue dans la rue

 

Il n’existe pas une méthode unique pour aborder une inconnue dans la rue. Avant d’en arriver à vous présenter cette méthode en 4 étapes pour le faire, j’ai dû moi-même en aborder des milliers en testant plusieurs méthodes.

Ceci m’a amené à convenir avec l’expérience que la présente méthode exposée dans cet article est simple et très efficace. En la pratiquant et en l’adaptant avec souplesse selon les femmes et les situations, vous vous donnez toutes les chances de réussir.

N’oubliez pas que séduction et adaptation vont de paires. La seule fâçon de réussir dans la séduction de rue est de tester une technique, de la pratiquer dans la rue, d’en tester une autre et de la pratiquer aussi dans la rue etc. Retenez les techniques qui marchent avec vous, corrigez celles qui n’ont pas été concluantes. Vous doutiez que vous plaisez aux femmes, avec cette méthode vous allez le découvrir … avec bonheur !

Livres recommandés

Simo

Par Simo

Simo White est coach de vie et expert en séduction pour les hommes. Il aide depuis plusieurs années les hommes célibataires à devenir la meilleure version d'eux même pour trouver la bonne petite amie et la garder.

5 réponses sur « Comment aborder une fille dans la rue ? »

Salut Simo,
Merci pour cette article ! De nouveau célibataire depuis peu, je me remets doucement dans le bain de la séduction de rue… Ton article fait un beau rappel 🙂

Par contre, quelque chose me chifonne dans ta dernière étape, les abordages dans la rue sont généralement assez courts, il me paraît difficile de challenger beaucoup la femme, et sortir des répliques “Est-ce que tu sais cuisiner” au bout de 5min me semble un peu too much…

Est-ce que j’ai manqué quelque chose ou je suis à côté de la plaque ? 🙂

Bonjour Fabien, merci pour ton commentaire.
Au niveau de la séduction de rue, si ton interaction ne dure que 5 min, il me semble effectivement très difficile de la challenger et même de la revoir pour un premier rendez-vous. Tu sera dans le jeu du nombre ce que je ne te recommande pas, car tu ne séduira pas vraiment les femmes qui te plaisent.
Donc je te conseille quand tu abordes une fille de prendre le temps de discuter avec elle pour la challenger, et de même lui proposer un rendez-vous instantané pour apprendre à la connaître. Rapelles-toi de ça : plus tu prend le temps de la connaître plus tu augmentes tes chances de la revoir et de conclure avec elle pour créer une relation.

Bonjour Simo,

Votre article est intéressant, mais personnellement quand je vois les gens autour de moi, dans la rue, le métro, le bus, les lieux publics, honnêtement il m’est trés rare de voir un mec essayer de séduire une inconnue … biensûre je n’ai pas de radars pour les détecter, mais ça ne se voit pas tellement…sinon comment éviter à tout prix la case “friend”?

Bonjour Thierry,
Si dans ta ville tu ne vois pas de mecs séduire dans les lieux publics c’est que c’est une énorme opportunité pour toi de passer à l’action !
Je t’expliques pourquoi. Déjà, tu n’auras pas de concurrents, et cela veux surtout dire que les femmes de ta ville n’ont pas l’habitude de se faire aborder dans les lieux publiques. Donc si tu prend ton courage à deux mains et que tu passes à l’action elles seront impressionée et tu sortira du lot.
Si c’est ta première fois, tu peux commencer quelques petites approches indirectes (en demandant un renseignement suivi de transitions) et tester leur réaction. Tu te fera rejeté au départ et c’est normal, mais d’autres femmes trouveront ça très mignon et courageux de ta part, et elles pourront même accepter de te revoir pour un rencard.
Enfin pour répondre à ta dernière question, je t’invites à lire mon article “Quatre principes pour guérir du syndrome du gentil garçon” qui va vraiment t’aider à ne pas souvent tomber dans la case ami.

Marseille étant une grande ville, c’est assez surprenant …. il faut avouer que les demoiselles ici, sont paranos 😉 le moindre sourire est c’est une tentative de viol…j’exagère un peu..mais peut être que sur Paris c’est plus simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *